Le paradis des sports d’eau vive

Publié le Laisser un commentairePublié dans Eau vive, Eté, Printemps, Sport

Au pied du rocher où se situe le village fortifié de Mont Dauphin se trouve le point de confluence de deux rivières, le Guil et la Durance.  Deux rivières bien connues pour leur eau turquoise et fort apprécié pour leur débit d’eau (parfois impressionant au printemps), idéal pour la pratique de sports d’eau vive.   Après sa sortie de son canyon dans les gorges du Guil et du Parc du Queyras, en amont du village de la Font d’Eygliers, le Guil entre dans une vallée un peu moins étroite, et contourne le rocher du plateau de Mont Dauphin (ou le plateau des Milles Vents), avant de se jeter dans la Durance.  La Durance, qui a fait son trajet depuis Briançon et qui continu son chemin, renforcée avec les eaux du Guil, vers Embrun et le lac de Serre Ponçon.    Bienvenue dans le Guillestrois, l’eldorado des sports d’eau vive.  L’eau turquoise de ces deux rivières, le ciel tout bleu, les sommets partout autour, les paysages très variés en font un endroit rêvé pour la pratique des sports d’eau vive.  Dès le mi-mai ou début juin, nombreux sont les touristes Anglais, Irlandais, Néerlandais ou encore Allemands dont on voit circuler les […]